Le point sur les classements du FFSA GT après Navarra!

12034208_1033054173380093_4921746798528554843_oEmaillée de surprises et de rebondissements, l’avant-dernière manche de la saison a fortement chamboulé les différents classements du Championnat de France FFSA GT. Victime d’un week-end cauchemardesque sur le circuit de Navarra, avec notamment deux abandons pour la Ferrari n°6, Sport Garage a perdu sa première place du classement « Teams ». L’écurie stéphanoise a surtout vu l’équipage de la Porsche/IMSA Performance Matmut creuser son avance en tête du championnat « Pilotes ». Les écarts actuels n’ont cependant rien de rédhibitoire. Tout se jouera donc lors de la finale au Castellet, les 24 et 25 octobre.

Classement « Pilotes » : la (très) bonne affaire du trio Pernaut-Dumez-Narac

Les malheurs de Stéphane Lémeret, Eric Cayrolle et Arno Santamato ont-ils fait basculer la course au titre ? Avec aucun point marqué sur cette manche espagnole, l’équipage de la Ferrari/Sport Garage n°6 a inévitablement cédé du terrain au Classement « Pilotes ». D’autant plus qu’Olivier Pernaut, Raymond Narac et Sébastien Dumez ont su en profiter, en marquant les 22 points d’une 2e et 8e places. Avant l’étape finale au Castellet, le trio de la Porsche/IMSA Performance Matmut n°1 compte aujourd’hui 25 unités d’avance, soit une victoire, sur leurs dauphins. Suffisant pour s’assurer le titre ? Au vu des multiples rebondissements intervenus à Navarra, la prudence reste de mise.

Jean-Luc Beaubelique et Morgan Moullin-Traffort, tout comme David Hallyday, Philippe Gaillard et Mike Parisy, sont bien placés pour savoir que tout peut arriver. En Espagne, les pilotes de la Ferrari/AKKA ASP n°20 et de l’Audi/Sébastien Loeb Racing n°3 ont vécu, chacun de leur côté, deux courses très contrastées. Mais, à l’arrivée, avec respectivement 25 et 18 points engrangés, les deux équipages n’ont rien concédé. Troisième et quatrième avant Navarra, ils conservent leur position, toujours à l’affût. Pour eux, comme pour leurs homologues Sport Garage, les espoirs de tire demeurent bien vivants. Entre les quatre premiers du classement, une Porsche, deux Ferrari et une Audi, l’explication finale s’annonce des plus excitantes dans un mois sur le circuit Paul Ricard !

Si le quatuor de tête est demeuré inchangé, derrière, les positions ont largement évolué. Grands gagnants du week-end, avec 37 points marqués, Nicolas Misslin, Sacha Bottemanne et Benjamin Lariche font un bond de trois places au classement. Les pilotes de la Porsche/StratégiC n°17 se retrouvent sixièmes, au cœur d’un peloton d’outsiders particulièrement dense, dans lequel cinq équipages se tiennent en 21 unités. Parmi eux, les pilotes des deux Ferrari Duqueine se sont distingués à Navarra en scorant beaucoup : 21 points pour Gilles Duqueine et Anthony Beltoise, 19 pour Bruno Strazzer et Romain Brandela. Et que dire de Christophe Hamon, Christian Bottemanne et Lonni Martins ? Au volant de l’Audi/Sébastien Loeb Racing n°5, ils ont récolté leur plus gros total de la saison (25 points), cumulant 70 unités en trois meetings, n’étant devancé, sur cette période, que par leurs équipiers (76) et les leaders d’IMSA Performance Matmut (85).

Classement « Teams » : AKKA ASP prend le pouvoir !

C’est l’autre grande conséquence du week-end chaotique vécu par Sport Garage. L’équipe de Christian Petit, en tête depuis la deuxième manche au Mans, descend de son fauteuil de leader au classement « Teams ». Le trône lui est ravi par AKKA ASP, tapi à la deuxième place depuis de longues semaines. Fort de sa victoire dans la Course 2, le team dirigé par Jérôme Policand a réalisé une superbe opération, en prenant 22 points d’avance sur Sport Garage et sur… IMSA Performance Matmut, qui se partagent désormais la place de dauphin. Et comme Sébastien Loeb Racing a maintenu sa cadence (encore 25 points engrangés), le titre, de même que chez les pilotes, va se jouer à quatre au Castellet. Suspense garanti, là encore !

Enfin, si cela ne suffisait pas, l’indécision préside aussi au sein du « Junior Challenge » ! Dans le coude-à-coude qui les oppose à Maxime Pialat (ils étaient à égalité avant cette avant-dernière manche), Valentin Simonet et Romain Monti ont pris une longueur d’avance à Navarra. Avec 40 points récoltés, les pilotes de l’Audi/Saintéloc n°24 en comptent dorénavant 15 de plus que leur rival de Sport Garage. Mais ils ne seront pas les seuls, dans un mois, à briguer ce premier trophée réservé aux jeunes talents, puisque Rémy Deguffroy (Speedcar) demeure aux aguets, à seulement 21 unités des leaders. Quant au « Gentleman Challenge », si David Loger et Eric Mouez (Porsche Lorient Racing) ont creusé l’écart sur Florent Petit et Julien Goujat (Speedcar), rien n’est joué, là non plus, sachant que les points vaudront double au Castellet, avec la présence, comme à Magny-Cours, de la Ferrari n°4 du Team Duqueine.

Les classements complets sont ICI.

Communiqué GT Tour.

Les commentaires sont fermés