BMW fait son retour en endurance sur la scène mondiale et aux 24 Heures du Mans cette année avec des M8 GTE. Le constructeur allemand se laisserait bien tenter par une participation avec un prototype comme l’évoque Autosport.com. Le dernier engagement d’un prototype par la firme allemande remonte à la fin des années 1990, 1998 et 1999, avec la V12 LM et la V12 LMR. BMW a d’ailleurs remporté les 24 Heures du Mans 1999 avec cette dernière.

Jens Marquardt, directeur de BMW Motorsport, serait en discussion avec les instances dirigeantes du WEC et de l’ACO sur la question des piles à combustible. Marquardt a d’ailleurs déclaré : « c’est quelque chose que nous avons regardé d’un point de vue technique et qui est faisable.  Ce serait une technologie à envisager pour une mise en service en endurance et c’est quelque chose que nous pourrions envisager à l’avenir pour un prototype. »

« Nous avons fait une étude conceptuelle pour vérifier si c’est possible ou non, et nous sommes arrivés à la conclusion qu’avec quelques contraintes, c’est faisable. Mais s’engager dans un projet comme le Garage 56 n’a de sens que si l’on voit aussi cette technologie adoptée pour les modèles de série dans deux, trois ou cinq ans. »

Les discussions pour l’avenir de l’endurance, notamment dans la catégorie reine, sont en cours afin d’élaborer les prochaines réglementations. Il ne faudrait cependant pas s’attendre à une généralisation de cette technologie avant 2024 mais en revanche, BMW pourrait plancher sur un dossier pour le Garage 56. Le concept du 100% Hydrogène n’est pas nouveau puisque GreenGT a conçu la H2 il y a déjà quelques années. Un engagement officiel dans une course serait une première en revanche.